Cracovie, ville aux multiples facettes

Cracovie

Cracovie est considérée comme l’un des joyaux d’Europe Centrale. Mêlant de nombreux styles architecturaux et très colorée, l’ambiance de cette ville est tout simplement magique. En la visitant à pied, quartier par quartier, on ne peut qu’être séduits par ses charmes et sa culture si surprenante. La visite de la ville ne peut se faire sans la découverte de la gastronomie polonaise, traditionnelle, riche et typique. Proches de la ville, deux lieux incontournables à visiter : les mines de sel de Wieliczka et tout en contraste et fort en émotions, les camps de concentration d'Auschwitz – Birkenau.


Le Wawel, symbole emblématique 


Situé sur une colline surplombant la Vistule, le Wawel est sans conteste le lieu le plus connu de Cracovie. Habité depuis le Paléolithique, un château y fût érigé au IXe siècle devenant la première résidence des rois de Pologne. Lors du transfert de la capitale à Varsovie, il a été abandonné, pillé par l'armée prussienne et occupé par les Autrichiens qui en ont fait un important point de défense. Des remparts ont été construits et l'intérieur du château a été réaménagé pour sa nouvelle fonction. Avec l'arrivée de la Seconde Guerre mondiale, le palais est devenu la résidence du gouverneur général de la Pologne occupée.Il conserve encore aujourd’hui toute sa splendeur grâce aux vestiges des anciens édifices. 


Outre le château, plusieurs lieux peuvent être visités au sommet de la colline :

  • La Cathédrale du Wawel, considérée comme le centre spirituel de la Pologne.
  • Le Musée de la Cathédrale Jean-Paul II : inauguré en 1978 par Karol Wojtyla, le musée comporte différents objets religieux et de précieux insignes royaux.
  • La Grotte du Dragon : connue dans toute la Pologne, selon la légende, cette grotte était l'endroit où vivait le Dragon du Wawel. La grotte présente des tunnels de 270 mètres de long et atteint la rive de la Vistule, où l'on peut voir une sculpture du dragon.

 

Le Wawel

 

La vieille ville – Stare Masto


La découverte du centre historique se fait principalement à pied grâce à son piétonnier. C’est un vrai plaisir de déambuler dans ces quartiers animés et colorés qui avec leurs couleurs pastel ont un petit côté italien. Ce quartier appelé Stare Masto concentre de nombreux théâtres, monuments et musée d’art.

 
Les remparts qui entouraient la vieille ville ont laissé place aujourd’hui au parc des Planty, un très bel espace vert en forme d’anneau qui encercle désormais le centre historique et est devenu le poumon vert de Cracovie. L’entrée vers le centre historique s’effectue par la porte Florian. Cette porte médiévale est surmontée d’une tour et protégée par un barbacane. Une fois la porte franchie, on arrive sur la voie royale qui mène au Rynek (marché en Polonais), la plus grande place de Cracovie. 

Avec un espace de 40 000 mètres carrés, la Place du Marché de Cracovie est la plus grande place médiévale de toute l’Europe. Entourée de maisons bourgeoises et de jolies demeures datant du Moyen-Âge, la place est le principal lieu de rencontre des citoyens et des touristes de Cracovie grâce notamment à ses belles terrasses. Toutes les heures, un trompettiste joue la mélodie d'«hejnal»  depuis la plus haute des tours de la basilique Sainte-Marie. La nuit les lumières tamisées de la place lui donnent un air romantique.


Trônant au milieu de la place, la "Halle aux Draps" (Sukiennice). Inaugurée au XIIIe siècle, elle abrite encore aujourd’hui des boutiques d’artisanat. En face, La Basilique Sainte-Marie, caractérisée par ses deux tours de hauteurs différentes, offre une expérience de visite à ne pas rater ! L’intérieur est absolument superbe, avec ses plafonds et décors grandioses et ses couleurs éclatantes, typiquement gothique. À découvrir également, le Beffroi de l'Hôtel de Ville : construite au XIVe siècle, cette tour de 70 mètres de haut est la seule partie encore conservée de l'ancien hôtel de ville. Il est possible de se rendre tout en haut pour voir la ville depuis les hauteurs.

 

Vieille ville Cracovie


Kazimierz, quartier juif


Situé à quelques minutes à pied du Wawel, entre les rives du Vistule et le vieux Cracovie, Kazimierz fût le foyer de la culture juive durant des siècles. La plupart de ses habitants ont été déportés au ghetto de Podgorze lors de la seconde guerre mondiale. Laissé à l’abandon par les communistes, il a commencé à se relever à partir notamment du tournage du film de la « Liste de Schindler ». Il est devenu l’un des quartiers les plus populaires et des plus vivants de Cracovie que ce soit pour y vivre, y dîner ou y faire la fête. Il est l’un des quartiers préférés des artistes et des étudiants. 
Suite à ce renouveau, la culture juive commence aussi à devenir florissante, on y trouve de plus en plus de galeries d'art, de restaurants kasher et de concerts de musique klezmer.


On peut y visiter de nombreuses synagogues ainsi que l’ancien et le nouveau cimetière juif. Un détour par l’ancienne usine d’Oskar Schindler s’impose. Transformée en musée, vous y découvrirez le quotidien de la population de Cracovie à l’époque nazie.
À voir également, la « Place des héros du ghetto », avec ses chaises vides, qui fut autrefois le point de départ des déportations…

 

Kaziemierz

 

Auschwitz-Birkenau

Construit après l'invasion de la Pologne par les Allemands, le complexe des camps de concentration d'Auschwitz est situé à 70km de Cracovie. Principal centre d'extermination de l'histoire dans lequel plus d'un million de personnes ont été tuées. Il est actuellement possible de visiter deux camps : Auschwitz I, le camp de concentration d'origine, et Auschwitz II (Birkenau), construit par la suite pour servir de camp d'extermination.


Forte en émotions, la visite des camps de concentration d'Auschwitz - Birkenau est incontournable pour connaître l'une des parties les plus tragiques et les plus importantes de l'histoire du XXe siècle. Les guides du camp vous parleront sans ménagement du mode de vie des prisonniers dès leur arrivée au camp.
Les installations des camps se trouvent en excellent état de conservation, ce qui permet de voir les anciens baraquements, les chambres à gaz, les fours crématoires et une partie de la vaste collection d'objets qui ont été volés aux prisonniers avant de les tuer.

 

Auschwitz


Les Mines de sel de Wieliczka


Déclarées site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1978, les mines de sel de Wieliczka ont été visitées pour la première fois au XVe siècle et exploitées jusqu’il y a peu.


Les mines, surnommées "cathédrale souterraine de sel de Pologne", présentent une profondeur de 327 mètres et une longueur de plus de 300 kilomètres de galeries labyrinthiques le long desquelles se trouvent des pièces et des chapelles avec de magnifiques sculptures qui illustrent l'histoire de l'exploitation du sel.
Le circuit touristique dévoile l'histoire passionnante de la mine et permet de voyager à travers 3,5 kilomètres de galeries le long desquelles se trouvent 22 salles où vous verrez des lacs souterrains, des vieux outils et machines ainsi que différentes sculptures et bas-reliefs réalisés par les mineurs avec des blocs de sel.
Le moment le plus surprenant du circuit arrive avec la visite de la Chapelle Sainte-Cunégonde (St. Kinga), une salle impressionnante de 54 mètres de long à la décoration ravissante faite simplement à base de sel.

 

Mines de sel

 

La gastronomie polonaise


Les polonais sont fiers de leur gastronomie qui est traditionnelle, riche et typique. Elle se rapproche de la cuisine allemande mais a également des influences italiennes. En 2019, Cracovie a même reçu le titre de Capitale Européenne de la Gastronomie. Et la ville regorge de petits restaurants typiques où vous pourrez déguster leurs fameuses soupes repas (dont il existerait plus de 300 variétés). La plus célèbre étant certainement la żurek (soupe aigre agrémentée de saucisse, d'un œuf dur et de pommes de terre). A découvrir également les Placki, les galettes de pommes de terre râpées servies avec de la crème, du goulasch ou des champignons. 


Sans conteste le coup de cœur est pour les Pierogi : sorte de raviolis fourrés qui sont servis soit en plat ou en dessert. A base de viandes ou de fruits. De nombreux restaurant en ont fait leur spécialité.


À ne pas manquer, la découverte des fameux bars à lait. Ce sont des « cafés » où il est est possible de manger des plats typiques polonais pour moins de 10 euros. On dit que le premier « bar mleczny » est apparu à la fin du XIXe siècle et que sa popularité a augmenté après la Première Guerre mondiale. Cependant, c’est à l’époque communiste que le succès de ces cafés explosa: ils étaient subventionnés par le gouvernement soviétique et, avec leurs prix très bas et leur nourriture polonaise typique, offraient aux travailleurs une option abordable pour le déjeuner (souvent couvert par l’employeur). La tradition s’est donc maintenue et manger dans un bar à lait est devenu incontournable lors de la visite de Cracovie !

 

gastronomie polonaise

 

Teralis vous emmène à la découverte de Cracovie du 21 au 25 septembre 2020.
Découvrez ce séjour >