L'histoire incroyable du Palais Idéal du Facteur Cheval

Le Palais Idéal du Facteur Cheval

La Drôme regorge de lieux uniques et authentiques à découvrir. Nous vous emmenons pour une visite atypique et une histoire absolument incroyable :  Le Palais Idéal du Facteur Cheval. Tout est parti d’un rêve et de l’imagination d’un facteur qui pendant 33 ans a récolté des pierres lors de ses tournées à pied et s’est mis à les assembler le soir venu pour créer son palais idéal. Découvrez ce lieu unique au monde, poétique, construit sans aucune règle d’architecture.


Son histoire

Nous sommes en 1879. Ferdinand Cheval, 43 ans, facteur à Hauterives débute sa tournée journalière de 30 kilomètres dans le paysage vallonné de la Drôme, façonné par la mer il y a des millions d’années.  Il décrit son déclic dans une lettre adressée à l’archiviste départemental André Lacroix : "Je marchais vite, lorsque mon pied accrocha quelque chose qui m’envoya rouler quelques mètres plus loin. Je voulus en connaître la cause. Je fus très surpris de voir que j’avais fait sortir de terre une pierre à la forme si bizarre, à la fois si pittoresque que je regardais autour de moi. Je vis qu’elle n’était pas seule".


Titillé par sa découverte, il revient chaque jour après sa tournée avec sa brouette, récolter les pierres qu’il a repérées lors de la distribution du courrier. Il se met petit à petit à les assembler grâce à de la chaux et du mortier. Il agrémente même le tout de coquillages envoyés par un cousin de Marseille. Les premières années, il fait surgir de terre des animaux, des monstres, des fontaines tirées uniquement de son imagination. Au fil du temps, il s’inspire des cartes postales qui se multiplient à la fin du 19e siècle mais aussi de la bible. 

Le Palais Idéal du Facteur Cheval

 

La construction

Il va passer les vingt premières années à bâtir la Façade Est du palais. Il commence par creuser un bassin dans son potager et à former, autour, une cascade : la Source de la Vie. Poursuivant vers le nord, il construit une seconde cascade : la Source de la Sagesse. Puis, il construit le Monument Egyptien et Temple Hindou, gardé par trois géants impressionnants : César, Vercingétorix et Archimède. Leurs bras enlacés expriment la fraternité et le géant central unit de ses mains le ciel et la terre.


Il s’attelle ensuite à la construction des autres façades du palais et affirme son sens de la géométrie et de la perspective. Il rend d’ailleurs hommage aux architectures du monde entier, en faisant figurer côte à côte : mosquée, chalet suisse, temple hindou, Maison carrée d’Alger, un château du Moyen-âge,... C’est sa vision universaliste qui s’exprime, un message d’ouverture au monde, à l’époque des grandes Expositions Universelles.

Détails oeuvre Facteur Cheval

 

Du pauvre fou au succès

Comme de nombreux artistes, bon nombre de personnes n’ont pas pris au sérieux l’œuvre de Ferdinand Cheval. Comme il le décrit lui-même, il fût traité de pauvre fou et les gens du pays l’ont fortement critiqué. 


Il décrit en 1924 dans ses carnets l’arrivée du succès : " Aujourd’hui que le Monument est debout, je suis heureux d’entendre les cris d’étonnement des visiteurs, les éloges des enthousiastes et les critiques des connaisseurs ; c’est la récompense après le travail. "


Unique au monde, le Palais Idéal a inspiré les artistes durant plus d’un siècle. Il a fait l’admiration des surréalistes, et a été reconnu comme une œuvre d’art brut. Il fût classé en 1969 Monument Historique par André Malraux, alors Ministre de la Culture, au titre de l’art naïf.


Une fois le palais terminé, le facteur Cheval acheva une autre œuvre dans le cimetière de Hauterives : le Tombeau du silence et du repos sans fin. Il le terminera à l’âge de 86 ans et mourra deux ans plus tard. Ce tombeau est un véritable prolongement du Palais, dans un style très étudié qui réalise finalement son rêve : ne faire qu’un avec son œuvre, vivre avec elle.

  • Bien qu’inhabitable, le palais a des dimensions imposantes : 26 mètres de long, 14 mètres de large pour 12 mètres de haut.
  • Ferdinand Cheval va consacrer 33 ans de sa vie à sa construction et l’achève en 1912, à l’âge de 76 ans.
  • Plus de 150.000 visiteurs s’y rendent chaque année pour l’admirer.
  • Le cinéma français lui consacre un film en 2018 avec Jacques Gamblin et Laeticia Casta comme acteurs principaux.

 

Film L'incroyable Histoire du Facteur Cheval